News

Land Claims Strategic Investment Committee

July 31, 2013

Version française à suivre

Download Media Kit / Télécharger le kit média

Manitoba Metis Federation Announces Land Claims Strategic Investment Committee

(JULY 31st, 2013) In the months following a victorious landmark ruling by the Supreme Court of Canada regarding a decades-long land claim case, President David Chartrand of the Manitoba Métis Federation (MMF) has put together a group of top Canadian business leaders to advise the MMF on all future business and development opportunities in anticipation of the settlement of those claims. The group will advise the MMF on how best to construct a Legacy Fund which will support the aspirations of the Métis people for generations to come.

"It is with great pride that I announce the membership of the Land Claims Strategic Investment Committee - the Right Honourable Paul Martin, Mr. Hartley Richardson, Mr. Sanford Riley, Mr. Harvey Secter and Dr. Eric Newell," said President Chartrand. "I have had longstanding relationships with these individuals and they are great friends of the Métis people."

Mr. Martin, a Canadian businessman and politician, has decades of experience beginning first in the global shipping industry. After joining public office as a Member of Parliament, he later served as the Minister of Finance from 1993-2002 and then as the 21st Prime Minister of Canada from 2003 to 2006. Since leaving public office, he has served as an advisor to the International Monetary Fund and founded the Martin Aboriginal Educational Initiative which assists Indigenous Canadian youth. Mr. Richardson is President and CEO of James Richardson & Sons, Limited - a privately owned family business involved in agriculture and food processing, oil and gas exploration, financial services and real estate investments.

Mr. Sanford Riley, serves as President and CEO of Richardson Financial Group Limited and as the Chairman of the University of Winnipeg Foundation. He is also a member of several boards of directors and active within the Manitoba community. Mr. Harvey Secter is an arbitrator and mediator who was named Chancellor of the University of Manitoba after serving for ten years as a professor and Dean of Law. He continues to practice dispute resolution and is a current member of the Premier’s Economic Advisory Council. Dr. Eric Newell is a retired Alberta business executive with a strong history of corporate leadership and achievement, with an exemplary record of service to industry and community.

"The Métis place great value on education for their youth and any economic investment must ensure that continued opportunity for its younger generations," said Mr. Martin. "I am delighted that the MMF has placed the focus of this legacy initiative on building the health, education, and economic opportunities for the future generations of the Métis people.

"The recent Supreme Court decision made it clear that with respect to the Manitoba Act of 1870, Canada’s government of the day did not act in good faith with respect to the Métis people. This was to the detriment of the Métis-but now is the time to put the past behind us as we focus on future investment opportunities for young Métis people. This is an important issue for all Manitobans and we are pleased to play our part in helping Canada and the Métis move forward," added Mr. Richardson.

The MMF land claims case was initiated by the leadership of the Federation in 1981, and dates back to 1870, where the Government of Canada first negotiated with Louis Riel and the Métis Nation at the Red River Settlement. In March of 2013, the Supreme Court of Canada ruled these agreements were not honoured by the federal government.

President Chartrand has since met with numerous officials and will continue to encourage formalized negotiations with the Government of Canada.

Land Claims Strategic Investment Committee

The Right Honourable Paul Martin
Hartley Richardson
H. Sanford Riley, C.M., LLB
Harvey Secter
Dr. Eric Newell


La Fédération des Métis du Manitoba annonce la mise sur pied du Comité stratégique en matière d'investissement et de règlement des revendications territoriales

(Le 31 JUILLET 2013) Dans les mois qui ont suivi une victorieuse décision historique rendue par la Cour suprême du Canada concernant une revendication territoriale vieille de plusieurs décennies, le président de la Fédération des Métis du Manitoba (FMM), David Chartrand, a rassemblé un groupe composé de principaux dirigeants d'entreprises canadiennes devant conseiller la FMM sur toutes les futures occasions commerciales et de développement en prévision du règlement de ces revendications. Le groupe conseillera la FMM quant à la meilleure façon d'établir un Fonds du patrimoine qui viendra appuyer les aspirations du peuple métis pour les générations à venir.

« C'est avec une grande fierté que j'annonce la composition du Comité stratégique en matière d'investissement et de règlement des revendications territoriales, à savoir le très honorable Paul Martin, M. Hartley Richardson, M. Sanford Riley, M. Harvey Secter et le Dr. Eric Newell, » a déclaré le président Chartrand. « Ma relation avec eux date depuis longtemps et ils sont de grands amis du peuple métis. »

M. Martin, un homme d'affaires et politicien canadien, compte des décennies d'expérience, d'abord dans le secteur de l'industrie du transport maritime mondial. Après avoir rejoint la fonction publique en tant que député, il a ensuite occupé le poste de ministre des Finances de 1993 à 2002. Il fut le 21e Premier ministre du Canada, de 2003 à 2006. Depuis qu'il a quitté la fonction publique, il a été conseiller auprès du Fonds monétaire international et il a fondé l'Initiative d'éducation autochtone Martin dont l'objectif est d'aider les jeunes canadiens autochtones. M. Richardson est président et PDG de James Richardson & Sons, Limited, une entreprise familiale privée impliquée dans les secteurs de l'agriculture, de la transformation des aliments, de l'exploration pétrolière et gazière, des services financiers et de l'immobilier.

M. Sanford Riley est président et PDG de Richardson Financial Group Limited. Il est aussi président de la Fondation de l'Université de Winnipeg. Il siège également à plusieurs conseils d'administration et il est actif au sein de la communauté manitobaine. M. Harvey Secter est un arbitre et un médiateur qui a été nommé chancelier de l'Université du Manitoba après avoir servi pendant dix ans en tant que professeur et doyen de la faculté de droit. Il pratique toujours la résolution de différends et il est membre du Conseil économique consultatif du premier ministre de la province. Le Dr. Eric Newell est un dirigeant d'entreprise albertain à la retraite avec une longue histoire de leadership d'entreprises et de réalisations, et un bilan exemplaire au service de l'industrie et de la communauté.

« Les Métis accordent une grande valeur à l'éducation de leurs jeunes. Tout investissement économique devra donc veiller à offrir des occasions à ses jeunes générations, » a déclaré M. Martin. « Je suis ravi que la FMM ait mis l'emphase de cette initiative du patrimoine sur le renforcement de la santé, de l'éducation et des débouchés économiques pour les générations futures du peuple métis.

« La récente décision de la Cour suprême a clairement indiqué qu'en ce qui a trait à la Loi de 1870 sur le Manitoba, le gouvernement du Canada à l'époque n'a pas agi de bonne foi en ce qui concerne le peuple métis. Ce fut au détriment des Métis. Il est temps de laisser le passé derrière nous et de nous concentrer sur les futures occasions d'investissement pour les jeunes métis. Il s'agit d'une question importante pour tous les Manitobains et nous sommes heureux de faire notre part pour aider le Canada et les Métis à progresser, » a ajouté M. Richardson.

Les revendications territoriales de la FMM ont été initiées par la direction de la Fédération en 1981 et remonte à 1870 lorsque le gouvernement du Canada avait négocié avec Louis Riel et la nation métis à la colonie de la Rivière-rouge. En mars 2013, la Cour suprême du Canada a jugé que le gouvernement fédéral n'avait pas respecté ces accords.

Depuis, le président Chartrand a rencontré de nombreux fonctionnaires et il continuera d'encourager la tenue de négociations officielles avec le gouvernement du Canada.

RENSEIGNEMENTS
Lindsay Doyle
613-296-8191
ldoyle@summa.ca


Read More News