News

Le protocole d'exploitation minière du gouvernement du Manitoba voué à l'échec

March 5, 2018

Winnipeg (Manitoba) – Dans son communiqué de presse du 2 mars 2018, le gouvernement du Manitoba a indiqué qu’il collaborait avec les Premières Nations afin d’établir un protocole d’exploitation minière provincial pour faire avancer les possibilités et les projets liés à l’exploitation minière sur les territoires autochtones. Le gouvernement du Manitoba prévoit faire une annonce sur le protocole au Congrès de la Prospectors & Developers Association of Canada (PDAC) qui aura lieu à Toronto.

Il est indiqué incorrectement dans le communiqué de presse du gouvernement du Manitoba que le protocole proposé tracera une voie bien précise pour les industries minérale et minière. Rien n’est plus loin de la vérité. Ce protocole entraînera un faux sentiment de confiance de la part de l’industrie minière en ce qui a trait aux exigences et aux processus d’exploitation minière sur les territoires traditionnels de la nation métisse.

« Sans l’établissement d’un partenariat entre l’industrie minière et la nation métisse, et sans une consultation approfondie et significative de la part du gouvernement, ce protocole est voué à l’échec, » a déclaré David Chartrand, le président de la Fédération Métisse du Manitoba (FMM). « Ce protocole, tel qu’il est rédigé actuellement, induira l’industrie en erreur, sèmera la confusion et augmentera l’instabilité et les risques financiers, et vouera à l’échec l’exploitation minière au Manitoba. »

La nation métisse est la plus importante nation autochtone au Canada et son territoire ancestral s’étend d’un bout à l’autre de la province du Manitoba. La FMM — le représentant gouvernemental autonome officiel et démocratique de la collectivité métisse du Manitoba — n’a pas été invitée à participer au processus d’engagement complet du gouvernement Pallister. « Ce gouvernement continue d’ignorer les revendications, les droits et les intérêts de la nation métisse, » a ajouté le président David Chartrand. « Il s’agit d’un exemple qui démontre clairement que ce gouvernement n’accorde aucune importance à l’incidence sociale, économique et environnementale de l’exploitation minière sur le peuple métis. »

« Le gouvernement du Manitoba utilise toujours des politiques désuètes des années 1960 et croit qu’il peut faire n’importe quoi avec la nation métisse. Son réveil sera brutal. La loi a changé et le gouvernement du Manitoba devra comprendre que la nation métisse est importante, » a conclu le président Chartrand. « Contrairement à la déclaration du ministre Pedersen dans leur communiqué de presse, le gouvernement du Manitoba a choisi un chemin rempli d’obstacles qui fait entrave à l’investissement dans l’avenir de notre province. »


Read More News