News

Les pêcheurs autochtones du Manitoba tiennent une réunion d'urgence

May 9, 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Les pêcheurs autochtones du Manitoba tiennent une réunion d’urgence

Winnipeg (MB) — Le 8 mai 2019, la Fédération Métisse du Manitoba (FMM), le Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO) et la Southern Chiefs’ Organization (SCO) ont tenu une réunion d’urgence afin de remédier aux conséquences engendrées par le programme de rachat de permis de pêche commerciale mis en œuvre le mois dernier par la province. Ce programme a racheté 126 quotas de pêche de 90 pêcheurs du lac Winnipeg, ce qui a entraîné une perte de plus de un million de livres de poisson. La réunion a eu lieu à l’hôtel Fort Garry à Winnipeg.

« Ce programme entraîne déjà un impact dévastateur sur nos communautés métisses qui dépendent de la pêche sur le lac Winnipeg, précise le président de la FMM, David Chartrand. Par exemple, ce mois dernier, une coopérative a dû fermer l’un de ses hangars à poissons, lequel employait de 8 à 10 personnes. Ces dernières ont des familles et des hypothèques et elles dépensent leur argent durement gagné au sein de leur communauté. Ces pertes d’emploi en raison de l’industrie de la pêche dévastée ont fait en sorte que la communauté a dû fermer son école au fur et à mesure que les familles ont déménagé ailleurs. Avec ce programme, il est clair que le gouvernement Pallister veut pousser plus de gens au chômage. »

« Pour comble, la ministre du Développement durable, Rochelle Squires, prétend avoir consulté les pêcheurs, » a ajouté le président Chartrand. Dans un communiqué de presse du 11 mars, elle a déclaré que son gouvernement reconnaissait l'importance de l’écoute et de trouver de meilleures façons de faire les choses en relations de partenariat. « Nous avons accueilli 120 pêcheurs actifs métis et des Premières nations à notre réunion d'urgence, a déclaré le président Chartrand. Nul d’entre eux n’a eu la chance de s’adresser à la province au sujet du programme de rachat de permis de pêche. Si ce gouvernement a tenu des consultations, ce n'était certainement auprès de nous. »

Les statistiques révèlent que près de 80 pour cent des pêcheurs du lac Winnipeg sont autochtones. « Lorsque l'industrie de la pêche commerciale cesse d’exister au sein de notre communauté, notre base économique cesse d’exister aussi, a déclaré Valerie Disbrowe de la pêcherie commerciale de Berens River. Quatre-vingt-cinq pour cent de notre population touche des prestations d’assurance sociale et le reste sont des pêcheurs commerciaux. Alors, comment nous unissons-nous pour lutter contre la province et tous ces gens qui essaient d'apporter des changements sans nous consulter? »

« L'industrie de la pêche commerciale est l'une des dernières économies traditionnelles de la province, a déclaré le président Chartrand. Le gouvernement Pallister n’a qu’à prendre une décision-éclair et les gens perdent leur emploi. Imaginez l'effet domino si le gouvernement provincial décide d'élargir le programme de rachat. Les communautés rurales de pêcheurs seront transformées en communautés fantômes. C'est ce que Pallister appelle la responsabilité fiscale? »

Lors de la réunion, le président Chartrand, le grand chef Settee du MKO et le grand chef Daniels de la SCO ont confirmé leur engagement à prendre les mesures nécessaires en vue de protéger les pêcheurs et l’industrie de la pêche.

–30 –

Confiance en soi. Confiance métisse.

La Fédération Métisse du Manitoba (FMM) est le représentant gouvernemental autonome officiel et démocratique de la collectivité métisse du Manitoba appartenant à la Nation métisse. Les Métis du Manitoba et le Canada sont des partenaires de négociation de la Confédération et les fondateurs de la province du Manitoba.

 

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Barney Morin

Coordinateur des Communications

Fédération Métisse du Manitoba (FMM)

Téléphone : (204) 586-8474, poste 277

Cellulaire : (204) 391-0717

Courriel : barney.morin@mmf.mb.ca

 


Read More News