News

La FMM commémore le 80e anniversaire de la tragédie entourant la communauté de Sainte-Madeleine

July 19, 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La FMM commémore le 80e anniversaire de la tragédie entourant la communauté de Sainte-Madeleine

Binscarth (MB) — Aujourd'hui, la Fédération Métisse du Manitoba (FMM) a commencé trois jours de commémoration en souvenir de la période tragique et historique de l'histoire des Métis.  En 1939, il y a 80 ans, la communauté métisse de Sainte-Madeleine a été réduite en cendres et des centaines de citoyens métis ont dû se déplacer pour faire place à des pâturages communautaires.

« Je suis très fier de vous accueillir de nouveau sur les lieux de ce tort historique, a déclaré le président de la FMM, David Chartrand. L'évènement survenu à Sainte-Madeleine doit être raconté alors que nous travaillons à la réconciliation avec tous les Manitobains. Le fait d'être sur ce site avec les descendants de cette communauté et de pouvoir partager cette histoire est quelque chose dont je suis reconnaissant. »

Les survivants d'aujourd'hui, dont beaucoup assisteront à l'événement, étaient des enfants à l'époque. Leurs souvenirs d'enfance incluent l'horreur de revenir dans leur communauté et de voir les flammes ravager leurs maisons en plus des répercussions que cet évènement a eues sur leurs parents. Aujourd'hui, les fondations de l'école, le cimetière et les souvenirs demeurent.

La tragédie entourant Sainte-Madeleine découle de l'Administration du rétablissement agricole des Prairies. En vertu de cette dernière, le gouvernement a jugé que les terres des Prairies étaient marginales et les ont désignées à titre de pâturages communautaires.

L'une de ces parcelles de terre comprenait la communauté de Sainte-Madeleine, près de Binscarth. Les maisons de cette communauté ont été expropriées et les citoyens devaient recevoir des terres en nature, mais seulement s’ils avaient payé leurs impôts fonciers. De nombreux citoyens métis n’avaient pas les moyens de le faire et ils ont été expulsés de leurs maisons.

« N’oublions jamais ce qui s’est passé à Sainte-Madeleine, a ajouté le président Chartrand. Il s’agit d’une histoire très récente dont nous devons tirer des leçons. J’espère que tous les Manitobains prendront le temps de prendre connaissance des torts qui ont été infligés à ces familles métisses. Souvenez-vous — ces dernières ont perdu leur maison pour nourrir le bétail.    

« Nous commémorons la force des survivants et de leurs familles, a poursuivi le président Chartrand. Aujourd'hui, ils doivent demander la permission avant de traverser le pâturage pour visiter les tombes de leurs ancêtres ou pour enterrer leurs êtres chers. Face à un tel manque de respect, les citoyens de cette communauté se réunissent chaque année pour danser, chanter et célébrer la vie de leurs ancêtres. »

La FMM poursuivra ses efforts auprès du Manitoba et du Canada pour restituer aux Métis de la province les terres historiques et traditionnelles de Sainte-Madeleine en plus de celles qui se trouvent dans les environs. Nous comptons sur l'aide et le soutien du gouvernement canadien pour rapatrier les foyers et les terres traditionnelles dans notre communauté.

En plus d'être un temps de réflexion, la FMM fait des journées métisses de Sainte-Madeleine un temps de célébration du peuple métis et de leur culture. Il s'agit d'un évènement gratuit qui se déroulera jusqu'à dimanche soir.
 
- 30 -
 
Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec : 
 
Al Foster
Communications 
Fédération Métisse du Manitoba (FMM) 
Téléphone : (204) 586-8474, poste 324
Cellulaire : (204) 806-4752 
Courriel : al.foster@mmf.mb.ca

Read More News