Manitoba Métis Federation honours Queen Elizabeth with wreath

October 5, 2022

Minister of Housing and Property Management Will Goodon and Ambassador of Inter-Nation and International Relations Clément Chartier lay the wreath at Rideau Hall.  

Leaders of the Manitoba Métis Federation (MMF) recently took time to commemorate the passing of Her Majesty Queen Elizabeth II.

Queen Elizabeth was born in April 1926 and passed at Balmoral Castle in Ballater, Scotland, on September 8. She was 96 years old and reigned for 70 years, the longest in United Kingdom history.

Minister of Housing and Property Management Will Goodon, alongside Ambassador of Inter-Nation and International Relations Clément Chartier, was recently in Ottawa with the MMF's Beyond Borders Task Force. Minister Goodon and Ambassador Chartier had the opportunity to lay a wreath at Rideau Hall, the Governor General's residence, in memory of Queen Elizabeth II.

"She was an incredibly important public figure globally. She was also a mother, a grandmother, and a great-grandmother, and it's important to pay respects," Minister Goodon said. "Colonialism was hardly ever good for our people, and there's this symbolism there with that, but at the same time, if we want respect, we should also give respect. I think it was important we provided respect, while at the same time understanding that we continue to fight and protect our Nation against some of the negative effects of colonialism."

Minister Goodon and Ambassador Chartier sign a book of condolences at Rideau Hall before laying the wreath.  

Minister Goodon and Ambassador Chartier signed the book of condolences for the Queen and laid a wreath with white daisies, roses, and lilies. Minister Goodon noted the importance of acknowledging and respecting leaders who have passed away.

"We call ourselves a national government, and we need to act in a sober way when important events happen - not only in our Homeland, and in our own country, but the world as well. We are all citizens of planet Earth, and there are lots of horrible things happening across the world," he said. "But (I think) being peacemakers and reaching across to people who historically may not have been with us is important."

Queen Elizabeth's funeral took place on September 19 in London. Current and former Canadian prime ministers, governor generals, and delegates were on hand at the service to pay their respects.

Ambassador Chartier highlighted that the monarchy effected positive and negative change for Indigenous peoples through the years.

"We had the Manitoba Act of 1870, which provided French-language rights, religious rights, and also guaranteed 1.4 million acres of land, followed by the Reign of Terror," he said. "But, a year later, the British passed the Constitution Act, 1871, then known as the British North America Act of 1871, saying that Canada on its own cannot amend that act. In other words, the Canadian Parliament couldn't just turn around the next year after moving against the Métis in terms of our right to exist in the Red River settlement with the Reign of Terror, saying that Canada can't unilaterally amend that constitution. So that's another safeguard put in place. That was a significant thing for us."

The Manitoba Métis Federation wreath sits among other bouquets of flowers at Rideau Hall in Ottawa in memory of
Queen Elizabeth II.

In a news release, the MMF thanked Her Majesty Queen Elizabeth II for ensuring the patriation of the Canadian constitution in 1982 - recognizing the Métis as one of the three Indigenous peoples in Canada and affirming Aboriginal and Treaty rights.

Ambassador Chartier noted that King Charles III has also helped advance environmental causes and has expressed interest in Indigenous affairs and rights. Ambassador Chartier said such interventions and comments from the monarchy are helpful to the Red River Métis politically.

"So, I think we owed that much. There's no glory in going and laying a wreath or signing a book for the individuals that are doing it," he said. "It's important our government be seen to be doing what governments should do: acknowledging the passing of an international leader."


La Fédération Métisse du Manitoba rend hommage à la reine Elizabeth au moyen d'une couronne

Le ministre du Logement et de la Gestion immobilière Will Goodon et l'ambassadeur pour les relations internationales et inter-nations Clément Chartier déposent la couronne à Rideau Hall.

Les dirigeants de la Fédération Métisse du Manitoba (FMM) ont récemment pris le temps de commémorer le décès de Sa Majesté la reine Elizabeth II.

La reine Elizabeth est née en avril 1926 et est décédée à Balmoral Castle à Ballater, en Écosse, le 8 septembre. Elle avait 96 ans et a régné pendant 70 ans, le plus long règne de l'histoire du Royaume-Uni.

Le ministre du Logement et de la Gestion immobilière Will Goodon, accompagné de l'ambassadeur pour les relations internationales et inter-nations Clément Chartier, s'est récemment rendu à Ottawa avec le groupe de travail Au-delà des frontières de la FMM. Le ministre Goodon et l'ambassadeur Chartier ont eu l'occasion de déposer une couronne à Rideau Hall, la résidence du Gouverneur général, pour rendre hommage à la reine Elizabeth II.

« C'était une personnalité extrêmement importante à l'échelle mondiale. Elle était également mère, grand-mère et arrière-grand-mère, et il est important de lui rendre hommage, déclare le ministre Goodon. Le colonialisme n'a jamais fait grand bien à notre peuple, et il y a cette symbolique rattachée à tout cela, mais en même temps, si nous voulons le respect, nous devons également le donner. Je crois qu'il était important pour nous de présenter cette marque de respect, tout en comprenant que nous continuons de nous battre et de protéger notre nation de certains des effets néfastes du colonialisme. »

Le ministre Goodon et l'ambassadeur Chartier signent un livre de condoléances à Rideau Hall avant de déposer la couronne.

Le ministre Goodon et l'ambassadeur Chartier ont signé le livre de condoléances pour la Reine et ont déposé une couronne de marguerites blanches, de roses et de lys. Le ministre Goodon a souligné l'importance de reconnaître et de respecter les dirigeants qui sont décédés.

« En tant que gouvernement national, nous devons nous conduire d'une manière réfléchie lorsque des événements importants se produisent - pas seulement dans notre patrie et dans notre propre pays, mais aussi dans le monde. Nous sommes tous les citoyens de la planète Terre, et beaucoup de choses terribles se produisent dans le monde, dit-il. Toutefois, je crois qu'il est important que nous jouions le rôle d'artisans de la paix et que nous tendions la main à des personnes qui n'étaient peut-être pas de notre côté par le passé. »

Les funérailles de la reine Elizabeth ont eu lieu le 19 septembre à Londres. Les titulaires actuels et passés des postes de premier ministre et de gouverneur général, ainsi que plusieurs délégués, étaient sur place pour rendre hommage à la défunte.

L'ambassadeur Chartier a fait remarquer que la monarchie avait entraîné des changements positifs et négatifs pour les peuples autochtones au fil des années.

« Nous avons eu la Loi de 1870 sur le Manitoba, qui prévoyait des droits en matière de langue française et de religion, en plus de garantir 1,4 million d'acres de terres, ce qui a été suivi du règne de la terreur, dit-il. Cependant, un an plus tard, les Anglais ont adopté la Loi constitutionnelle de 1871, également appelée Acte de l'Amérique du Nord britannique, 1871, qui déclarait que le Canada ne pouvait pas à lui seul modifier cette loi. Autrement dit, le Parlement du Canada ne pouvait pas tout simplement se retourner l'année suivante après être allé à l'encontre des Métis pour ce qui est de notre droit d'exister dans la colonie de la rivière Rouge avec le règne de terreur, en disant que le Canada ne peut pas modifier unilatéralement cette constitution. C'est un autre mécanisme de protection qui a été mis en place. C'était quelque chose d'important pour nous. »

La couronne de la Fédération Métisse du Manitoba est placée parmi d'autres bouquets de fleurs à Rideau Hall à Ottawa en mémoire de la reine Elizabeth II.

Dans un communiqué de presse, la FMM a remercié Sa Majesté la reine Elizabeth II d'avoir assuré la canadianisation de la constitution canadienne en 1982 - reconnaissant ainsi les Métis comme un des trois peuples autochtones au Canada et confirmant les droits des peuples autochtones et les droits conférés par les Traités.

L'ambassadeur Chartier a fait remarquer que le roi Charles Trois a également contribué à l'avancement de causes environnementales et qu'il a manifesté de l'intérêt pour les affaires et les droits autochtones. L'ambassadeur Chartier a dit que ce genre d'intervention et de commentaire de la monarchie sont utiles pour les Métis de la rivière Rouge d'un point de vue politique.

« Alors je crois que nous lui devions ça. Il n'y a aucune gloire à aller déposer une couronne ou signer un livre pour les personnes qui le font, dit-il. Il est important que notre gouvernement soit vu en train de faire ce que les gouvernements devraient faire : reconnaître le décès d'une dirigeante internationale. »

 


View More

B300-150 Henry Avenue, Winnipeg, Manitoba, R3B 0J7

^ * ( &

Quick Links
Unite Interactive