MMF leads by example with expansive Home Office energy retrofit project

September 26, 2022

The MMF Home Office retrofit project will bring about building upgrades and mechanical and electrical system modifications to reduce greenhouse gas emissions.

The Manitoba Métis Federation (MMF) Home Office will see considerable energy savings through its $8.2-million greenhouse gas reduction project. Led by general contractor NRG Management, the major Home Office retrofit project is over 60 per cent complete and will bring about building upgrades and mechanical and electrical system modifications to decrease greenhouse gas (GHG) emissions.

Sustainability remains a top priority for the MMF, from finding energy saving opportunities for Citizens through the new Métis Energy Efficiency Offers program, to the installation of electric vehicle outlets at each of the Red River Métis Government's child care centre builds across the province, to ensuring the Red River Métis are represented at international conferences on climate change - such as the COP26 Climate Summit in Scotland last year - to the Métis Environmental Leaders of Tomorrow program, which provides opportunities for Youth to learn about climate change.

"The Manitoba Métis Federation, our Red River Métis Government, is absolutely committed to sustainability and environmental protection," said Will Goodon, Minister of Housing and Property Management. "I've had the good fortune to be able to represent the Métis Nation at international conferences on climate change, on biodiversity, and we always make a point to say, 'this is the only planet we have, there is no planet B, and we're going to do our part to make sure that our grandchildren are able to not only survive but thrive and live in a place that looks similar to what their Ancestors lived in.'"

The energy retrofit project will see a complete makeover for the building, located at 150 Henry Avenue.

The Home Office retrofit project is a tangible example of how the MMF is advancing its priority of climate change and clean energy use.

The MMF's Energy, Infrastructure, and Resource Management department led the undertaking for a funding submission to the federal government's Low Carbon Economy Fund, and received $3.5 million for the retrofit project.

"I have to say thank you to Prime Minister Justin Trudeau. Without his priority in that same area, this funding opportunity wouldn't be there for us," said Minister Goodon. "So when it did come around, I'm very thankful to Energy and Infrastructure Minister Jack Park, whose team was doing some research, found this funding, and we decided that not only do we get an opportunity to lower our carbon footprint, but at the same time to do some upgrades in a building that is serving our needs, but will now be able to serve our needs for a long time into the future. We're really excited about it, and I want to say thank you to the whole team that put this together. And of course President David Chartrand who was very supportive of all that we're doing."

Opportunities for reductions in natural gas and hydroelectric use, in addition to improvements in greenhouse gas emissions, will be met through solar panel installation, window replacement, as well as upgrades to the building envelope and heating, ventilation, and air conditioning systems.

The energy retrofit project will see a complete makeover for the building, located at 150 Henry Avenue. Opportunities for reductions in natural gas and hydroelectric use, in addition to improvements in greenhouse gas emissions, will be met through solar panel installation, window replacement, as well as upgrades to the building envelope and heating, ventilation, and air conditioning systems. Over the project's lifetime, the Home Office will see a cumulative reduction of around 7,000 tonnes of GHG emissions - equivalent to removing about 2,100 cars from the road for a year.

"The reduction in the greenhouse gas emissions is the main objective of the project, but it will also decrease utility usage as well as improve the comfort and the overall performance of this building," said Bill Rodger, President of NRG Management. "The building is around 70 years old and it's well due for a retrofit, and the measures that were put together not only are fixing the building, but will allow this building to operate for the next 100 years."

Photovoltaic panels

Photovoltaic (PV) panels have been installed on the roof to convert solar energy into usable electrical energy. This electrical generation system will reduce the overall energy used by the building, resulting in decreased GHG emissions to the tune of 106,788 kilowatt-hours per year.

"The solar PV system, which is generating electricity on the roof, is set up to run about 100,000 kilowatt-hours at normal operating capacity throughout the planned year of sunlight," said Justin Rodger, Vice-President of NRG Management. "That's equivalent to about three houses of energy use, so there's some pretty major savings and offsets getting put into the building."

Photovoltaic panels have been installed on the roof to convert solar energy into usable electrical energy.

BAS control system

Controls upgrades were made to the existing pneumatic systems, switching to a new electronic control system. The new building automation system (BAS) control system will create more fine-tuned set points for the BAS and ensure it performs to those set points without overheating or overcooling. It will also allow for multiple types of control system options to reduce the amount of heat required to sections of the building or the entire building during unoccupied hours.

"(The) brand-new control system is monitoring and allowing resets on the vast majority of equipment in the building so that the property management team can actually control (it) remotely," Justin said.

Mechanical modifications

Mechanical building modifications involve replacing the old, inefficient steam boilers with new high-efficient hot water boilers.

"This will allow for better usage of the building and reduce utility usage," Bill explained.

Components of the old steam system will be replaced with electric heat, which creates a more efficient way to heat the building with the new hot water system.

"Domestic water is converted from natural gas over to electricity. That's a 100 per cent reduction in GHG (emissions)," Bill said.

"In the hydronic system where we're changing the boilers, we're actually adding something that adds about 5 million BTUs (British thermal units) of heat," Justin added. "That is quite a bit down from the previous steam system, so there's a major reduction in heating need there. A typical house is about 80,000 BTUs of heat demand in a year. So, the boiler system in this building will heat about 71 equivalent houses."  

In addition, a new high-efficiency heat recovery ventilation system will both create a healthier work environment for employees and reduce the load on the gas-burning boilers.

"The engineers have incorporated and we're installing a heat recovery ventilation system that will recover the exhaust of the building and incorporate that back into the system, thus making the building more effective," Bill said.

The retrofit also includes changing the plumbing fixtures throughout the building, including installing low-flow faucets and showerheads, which will greatly reduce water consumption.

The building envelope retrofit involves window and door seal upgrades, which will decrease the amount of heat lost through the building envelope and from the windows and doors.

Building envelope retrofit

The building envelope retrofit involves window and door seal upgrades, which will decrease the amount of heat lost through the building envelope and from the windows and doors. Reducing the amount of heat required will reduce GHG emissions. New blinds will also be added to the new thermally efficient windows.

"If you're going to make all these efficient systems for heating and cooling, the last thing you want to do is just vent it outside after through leaky windows," Justin explained.

In addition, the introduction of a solar wall will allow solar energy to preheat incoming air for the first three floors of the building. Partially heating the outdoor air before it enters the building will decrease the amount of fuel needed to heat the building.

"There's a new solar thermal preheat system being incorporated to the south side of the building called a solar wall, which will incorporate pre-heating ventilation air for this building from the sun for the rest of the existence of this building. It is a really good incorporation and will work well," Bill said.

"The solar wall passive air heating system that's feeding fresh air to the first three floors is actually covering about 6,800 CFM (cubic feet per minute) of free heating, free energy use," Justin added. "That's equivalent to about six houses worth of energy use."

Additional renovations

Aside from energy efficiency, additional renovations in the form of life safety measures include new elevators, new fire alarm systems, and a revamped sprinkler system.

General contractor NRG Management is leading the project. Left to right: Bill Rodger, President, NRG Management;
Justin Rodger, Vice President, NRG Management.

Métis Equitable Participation Policy

Seventy-five per cent of the work being completed on the project is by MMF-certified contractors, a team led by Métis-owned NRG Management, a 30-year-old local company with about 100 staff. NRG's internal teams are doing the majority of the work, including project management, electrical, controls, plumbing, pipefitting, ventilation, solar thermal and solar PV, with the structural steel sourced by JRS Industrial & Power Solutions, NRG's sister manufacturing company.

Métis subcontractor involvement includes Core Decorating (interior finishing work - drop ceilings, drywall, and studs), Golden Boy Carpentry (carpentry), Rodger's Renovations (demolition), Transcona Roofing (roofing penetrations for HVAC equipment), and Security Glass (windows). Other contractors include Prime Fire (sprinkler system), Johnson Controls (commissioning and design), Central Elevator (new elevators), as well as MCW Consultants and MCM Architects (design). MMF property managers and Louis Riel Capital Corporation staff have also been critical to the project.

The Métis Equitable Participation Plan (MEPP) guided the MMF's selection and tendering process for contracts with the general contractor and subcontractors. The procurement policy encourages the participation of Métis firms in MMF projects and encourages all firms to employ Métis Citizens. Bidding contractors who are Métis-owned businesses and/or have a number of Métis employees working for them are viewed as more favourable through the MEPP.

"All contracting is putting together teams, finding like-minded companies that have the capacity and skills of people to actually execute on clients' timelines," Justin said. "The equitable participation plan that the MMF put in place to try and target specific Indigenous representation, not just at our company, but in ownership groups of selective contractors, subcontractors, suppliers, and also for giving points for the amount of employees you have that have Indigenous heritage, literally as self-reported at every single supplier itself - that's a good metric (for Indigenous representation involved in a project)."

From the Infinity Women Secretariat Summer Student Employment Program, to services provided through Métis Employment and Training, the MMF has been dedicated to creating jobs for Citizens. Prioritizing Métis workers - as mandated by the MMF's procurement policy and realized through the Red River Métis Government's numerous property developments across the province - has a big impact on the employment landscape.

"NRG has about 15 per cent Métis employees, which are some of the hardest working and most resilient team members we have," Justin said.

Métis subcontractor involvement includes Core Decorating (interior finishing work - drop ceilings, drywall, and studs), Golden Boy Carpentry (carpentry), Rodger's Renovations (demolition), Transcona Roofing (roofing penetrations for HVAC equipment), and Security Glass (windows).

Leading by example

Indigenous Nations are often viewed as spearheading the fight against climate change, and the Red River Métis Government's priority of sustainability is part of the MMF's vision for continued prosperity for the Red River Métis. The Home Office retrofit project is one of many steps the MMF is taking towards protecting the environment by reducing its footprint as a government.

"When we're looking into the future, I look into my daughter's eyes, and this is such an important issue for her: climate, sustainability, the environment, biodiversity, all of these things that are important to young people these days," Minister Goodon said. "And I think that needs to be reflected in their government, and the Red River Métis Government is leading by example. I can't think of any other Métis organization across the country that is doing half of what we're doing in this regard. I am very excited to be able to say that we are leading, and it is for the future. It is for our children, our grandchildren. And the Métis Nation is a young nation, but we're hoping to set the stage that we're going to be able to thrive in our Homeland for generations to come."


La FMM prêche par l'exemple dans le cadre d'un vaste projet de travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique du siège social

Le projet de rénovation du siège social de la FMM permettra de moderniser l'immeuble et de modifier les systèmes mécaniques et électriques afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le siège social de la Fédération Métisse du Manitoba (FMM) réalisera des économies d'énergie considérables grâce à son projet de réduction des gaz à effet de serre de 8,2 millions de dollars. Dirigé par l'entrepreneur général NRG Management, l'important projet de rénovation du siège social est achevé à plus de 60 % et permettra de moderniser l'immeuble et de modifier les systèmes mécaniques et électriques afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

La durabilité demeure une priorité absolue pour la FMM, qu'il s'agisse de trouver des possibilités d'économies d'énergie pour les citoyens grâce au nouveau programme d'offres d'efficacité énergétique pour les Métis, d'installer des prises de courant pour véhicules électriques dans chacune des garderies construites par le gouvernement des Métis de la rivière Rouge dans toute la province, de veiller à ce que les Métis de la rivière Rouge soient représentés aux conférences internationales sur les changements climatiques - comme le Sommet sur le climat de la COP26 en Écosse l'an dernier - dans le cadre du programme Leaders environnementaux métis de demain, qui offre aux jeunes la possibilité d'en apprendre davantage sur les changements climatiques.

« La Fédération Métisse du Manitoba, notre gouvernement des Métis de la rivière Rouge, est absolument déterminée à assurer la durabilité et la protection de l'environnement », déclare Will Goodon, ministre du logement et de la gestion immobilière. « J'ai eu la chance de pouvoir représenter la Nation métisse à des conférences internationales sur les changements climatiques, sur la biodiversité, et nous nous faisons toujours un devoir de dire : « C'est la seule planète que nous avons, il n'y a pas de planète B, et nous allons collaborer pour que nous assurer que nos petits-enfants puissent non seulement survivre, mais aussi prospérer et vivre dans un endroit qui ressemble à celui de leurs ancêtres. »

Le projet de rénovation écoénergétique permettra de transformer complètement l'immeuble, situé au 150 Henry Avenue.

Le projet de rénovation du siège social est un exemple concret de la façon dont la FMM fait progresser sa priorité en matière de changements climatiques et d'utilisation d'énergies propres.

Le ministère de gestion de l'énergie, de l'infrastructure et des ressources de la FMM a dirigé la présentation d'une demande de financement auprès du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone du gouvernement fédéral, et a reçu 3,5 millions de dollars pour le projet de rénovation.

« Je tiens à remercier le premier ministre Justin Trudeau. Sans sa priorité dans ce même domaine, nous n'aurions pas eu cette possibilité de financement », a déclaré le ministre Goodon. « Je suis donc très reconnaissant au ministre de l'énergie et de l'infrastructure, Jack Park, dont l'équipe a fait des recherches, d'avoir trouvé ce financement, et nous avons décidé que non seulement nous avons l'occasion de réduire notre empreinte carbone, mais aussi de moderniser un bâtiment qui répond à nos besoins et qui sera en mesure d'y répondre encore longtemps. Nous sommes très enthousiastes à ce sujet, et je tiens à remercier toute l'équipe qui a mis en place ce projet. Et, bien sûr, le président David Chartrand, qui nous a beaucoup soutenus dans nos efforts. »

Des possibilités de réduction de la consommation de gaz naturel et d'hydroélectricité, ainsi que des améliorations en matière d'émissions de gaz à effet de serre, seront réalisées par l'installation de panneaux solaires, le remplacement de fenêtres, ainsi que la modernisation de l'enveloppe du bâtiment et des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation.

Le projet d'amélioration de l'efficacité énergétique prévoit une transformation de l'immeuble, situé au 150 avenue Henry. L'installation de panneaux solaires, le remplacement des fenêtres, la modernisation de l'enveloppe du bâtiment et des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation permettront de réduire la consommation de gaz naturel et d'hydroélectricité, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. Pendant la durée de vie du projet, le siège social constatera une réduction cumulée d'environ 7 000 tonnes d'émissions de gaz à effet de serre (GES), ce qui équivaut à retirer environ 2 100 voitures de la circulation pendant un an.

« La réduction des émissions de GES est le principal objectif du projet, mais il permettra également de réduire la consommation d'énergie et d'améliorer le confort et la performance globale de cet immeuble », précise Bill Rodger, président de NRG Management. « L'immeuble a environ 70 ans et mérite bien une rénovation. Les mesures qui ont été mises en place permettent non seulement de réparer l'immeuble, mais lui permettront de rester opérationnel pendant les 100 prochaines années. »

Panneaux photovoltaïques

Des panneaux photovoltaïques (PV) ont été installés sur le toit pour convertir l'énergie solaire en énergie électrique utilisable. Ce système de production d'électricité réduira la consommation d'énergie globale de l'immeuble, ce qui entraînera une réduction des émissions de GES de 106 788 kilowattheures par année.

« Le système solaire photovoltaïque, qui produit de l'électricité sur le toit, est conçu pour fonctionner à environ 100 000 kilowattheures à sa capacité normale tout au long de l'année d'ensoleillement prévue », explique Justin Rodger, vice-président de NRG Management. « Cela équivaut à la consommation d'énergie d'environ trois maisons, de sorte qu'il y a des économies et des compensations assez importantes apportées à l'immeuble. »

Des panneaux photovoltaïques ont été installés sur le toit pour convertir l'énergie solaire en énergie électrique utilisable.

Système de contrôle SCAB

Les systèmes pneumatiques existants ont été modernisés et remplacés par un nouveau système de contrôle électronique. Le nouveau système de contrôle automatique de bâtiments (SCAB) permettra de créer des points de réglage plus précis pour le SCAB et de s'assurer qu'il fonctionne selon ces points de réglage sans surchauffe ni refroidissement excessif. Il permettra également d'utiliser plusieurs types d'options de systèmes de contrôle afin de réduire la quantité de chaleur nécessaire à certaines parties du bâtiment ou à l'ensemble du bâtiment pendant les heures d'inoccupation.

« Le tout nouveau système de contrôle permet de surveiller et de réinitialiser la grande majorité des équipements de l'immeuble, de sorte que l'équipe de gestion immobilière puisse les contrôler à distance », précise Justin.

Modifications mécaniques

Les modifications mécaniques de l'immeuble consistent à remplacer les anciennes chaudières à vapeur inefficaces par de nouvelles chaudières à eau chaude à haut rendement.

« Cela permettra de mieux utiliser l'immeuble et de réduire la consommation d'énergie », ajoute Bill.

Les composants de l'ancien système à vapeur seront remplacés par un chauffage électrique, ce qui permettra de chauffer l'immeuble de manière plus efficace avec le nouveau système à eau chaude.

« L'eau domestique est convertie du gaz naturel à l'électricité. Cela représente une réduction de 100 % des émissions de GES », affirme Bill.

« Dans le système hydronique où nous changeons les chaudières, nous ajoutons en fait quelque chose qui ajoute environ 5 millions de BTU (unités thermiques britanniques) de chaleur », explique Justin. « C'est beaucoup moins que dans l'ancien système à vapeur, ce qui permet de réduire considérablement les besoins en chauffage. Une maison typique représente une demande de chaleur d'environ 80 000 BTU par an. Le système de chaudière de cet immeuble permettra donc de chauffer environ 71 maisons équivalentes.  »

De plus, un nouveau système de ventilation à récupération de chaleur à haut rendement permettra à la fois de créer un environnement de travail plus sain pour les employés et de réduire la charge des chaudières à gaz.

« Les ingénieurs ont conçu le système de ventilation à récupération de chaleur que nous sommes en train d'installer et qui récupérera les gaz d'échappement de l'immeuble et les réintégrera dans le système, ce qui rendra l'immeuble plus efficace », précise Bill.

La rénovation comprend également le remplacement des appareils de plomberie dans tout l'immeuble, y compris l'installation de robinets et de pommes de douche à faible débit, ce qui réduira considérablement la consommation d'eau.

La modernisation de l'enveloppe de l'immeuble comprend des améliorations aux joints des fenêtres et des portes, ce qui réduira la quantité de chaleur perdue par l'enveloppe de l'immeuble et par les fenêtres et les portes.

Rénovation de l'enveloppe de l'immeuble

La rénovation de l'enveloppe de l'immeuble comprend des travaux d'amélioration des joints des fenêtres et des portes, ce qui réduira la quantité de chaleur perdue par l'enveloppe de l'immeuble et par les fenêtres et les portes. La réduction de la quantité de chaleur requise réduira les émissions de GES. De nouveaux stores seront également ajoutés aux nouvelles fenêtres à efficacité thermique.

« Si vous prévoyez de mettre en place tous ces systèmes efficaces de chauffage et de climatisation, la dernière chose que vous voulez faire est d'évacuer la chaleur à l'extérieur par des fenêtres non étanches », explique Justin.

En outre, l'introduction d'un mur solaire permettra à l'énergie solaire de préchauffer l'air entrant pour les trois premiers étages de l'immeuble. Le fait de chauffer partiellement l'air extérieur avant qu'il n'entre dans l'immeuble diminuera la quantité de carburant nécessaire pour chauffer celui-ci.

« Un nouveau système de préchauffage thermosolaire est en cours d'intégration sur le côté sud de l'immeuble. Il s'agit d'un mur solaire, qui permettra de préchauffer l'air de ventilation de l'immeuble grâce au soleil, et ce pour le reste de son existence. C'est une très bonne intégration qui fonctionnera bien », affirme Bill.

« Le système passif de chauffage de l'air par les murs solaires qui alimente en air frais les trois premiers étages couvre environ 6 800 pieds cubes par minute de chauffage gratuit et d'utilisation d'énergie gratuite », explique Justin. « Cela équivaut à la consommation d'énergie d'environ six maisons.  »

Rénovations supplémentaires

Outre l'efficacité énergétique, les rénovations supplémentaires sous forme de mesures de sécurité liées à la qualité de vie comprennent de nouveaux ascenseurs, de nouveaux systèmes d'alarme incendie et un système de gicleurs rénové.

L'entrepreneur général NRG Management dirige le projet. De gauche à droite : Bill Rodger, président, NRG Management ; Justin Rodger, vice-président, NRG Management.

Politique sur la participation équitable des Métis

Soixante-quinze pour cent des travaux réalisés dans le cadre du projet sont effectués par des entrepreneurs certifiés par la FMM, une équipe dirigée par NRG Management, une entreprise locale de 30 ans qui compte une centaine d'employés et appartenant à des Métis. Les équipes internes de NRG effectuent la majeure partie du travail, y compris la gestion de projet, l'électricité, les contrôles, la plomberie, la tuyauterie, la ventilation, l'énergie solaire thermique et l'énergie solaire photovoltaïque. L'acier de construction est fourni par JRS Industrial & Power Solutions, la société-sœur de NRG.

Les sous-traitants métis comprennent Core Decorating (travaux de finition intérieure - plafonds suspendus, cloisons sèches et montants), Golden Boy Carpentry (menuiserie), Rodger's Renovation (démolition), Transcona Roofing (pénétrations de toiture pour l'équipement de CVCA) et Security Glass (fenêtres). Les autres entrepreneurs comprennent Prime Fire (système de gicleurs), Johnson Controls (mise en service et conception), Central Elevator (nouveaux ascenseurs), ainsi que MCW Consultants et MCM Architects (conception). Les gestionnaires immobiliers de la FMM et le personnel de la Louis Riel Capital Corporation ont également joué un rôle essentiel dans ce projet.

Le plan de participation équitable des Métis a guidé le processus de sélection et d'appel d'offres de la FMM pour les contrats avec l'entrepreneur général et les sous-traitants. La politique d'approvisionnement encourage la participation des entreprises métisses aux projets de la FMM et incite toutes les entreprises à employer des citoyens métis. Les entrepreneurs qui soumissionnent et qui sont des entreprises appartenant à des Métis et/ou qui ont un certain nombre d'employés métis travaillant pour eux sont considérés plus favorablement dans le cadre de ce plan.

« Tous les contrats consistent à former des équipes, à trouver des entreprises aux vues similaires qui ont la capacité et les compétences nécessaires pour respecter les échéanciers des clients », explique Justin. « Le plan de participation équitable que la FMM a mis en place pour essayer de cibler une représentation autochtone précise, non seulement au sein de notre entreprise, mais aussi au sein de groupes de propriétaires d'entreprise, de sous-traitants, de fournisseurs choisis, et aussi pour donner des points pour le nombre d'employés qui ont un patrimoine autochtone, tel que déclaré par chaque fournisseur lui-même - c'est un bon indicateur (de la représentation autochtone qui participe à un projet).  »

Qu'il s'agisse du Programme d'emploi d'été pour étudiants du Infinity Women Secretariat ou des services offerts par l'entremise du programme d'emploi et de formation des Métis, la FMM s'est consacrée à la création d'emplois pour les citoyens. Le fait d'accorder la priorité aux travailleurs métis - conformément à la politique d'approvisionnement de la FMM et aux nombreux projets immobiliers du gouvernement des Métis de la rivière Rouge dans la province - a une grande incidence sur le paysage de l'emploi.

« NRG compte environ 15 % d'employés métis, qui sont parmi les membres de notre équipe les plus travaillants et les plus résilients », précise Justin.

Les sous-traitants métis comprennent Core Decorating (travaux de finition intérieure - plafonds suspendus, cloisons sèches et montants), Golden Boy Carpentry (menuiserie), Rodger's Renovation (démolition), Transcona Roofing (pénétrations de toiture pour l'équipement de CVCA), et Security Glass (fenêtres).

Donner l'exemple

Les nations autochtones sont souvent perçues comme le fer de lance de la lutte contre les changements climatiques, et la priorité accordée à la durabilité par le gouvernement des Métis de la rivière Rouge fait partie de la vision de la FMM pour la prospérité continue des Métis de la rivière Rouge. Le projet de modernisation du siège social est l'une des nombreuses mesures prises par la FMM pour protéger l'environnement en réduisant son empreinte en tant que gouvernement.

« Lorsque nous regardons vers l'avenir, mon regard se tourne vers ma fille, car c'est une question très importante pour elle : le climat, la durabilité, l'environnement, la biodiversité, toutes ces choses qui sont importantes pour les jeunes de nos jours », déclare le ministre Goodon. « Et je pense que cela doit se refléter dans leur gouvernement, et le gouvernement des Métis de la rivière Rouge donne l'exemple. Je ne connais aucune autre organisation métisse au pays qui fait la moitié de ce que nous faisons à cet égard. Je suis très heureux de pouvoir dire que nous sommes des chefs de file, et c'est pour l'avenir. C'est pour nos enfants, nos petits-enfants. La nation métisse est une jeune nation, mais nous espérons préparer le terrain pour que nous puissions prospérer dans notre patrie pour les générations à venir.  »

 


View More

B300-150 Henry Avenue, Winnipeg, Manitoba, R3B 0J7

^ * ( &

Quick Links
Unite Interactive