MMF and Canada Sign Historic Self-Government Recognition Agreement

July 6, 2021

Winnipeg, MB, in the Métis Nation Homeland - On July 6, 2021, President David Chartrand, representing the Manitoba Metis Federation (MMF), and the Honourable Carolyn Bennett, Minister of Crown-Indigenous Relations, representing Canada, signed the Manitoba Métis Self-Government Recognition and Implementation Agreement. By signing this agreement, Canada acknowledges and recognizes that the MMF is the government of the Manitoba Métis. Members of the Liberal Caucus, including the Honourable Dan Vandal, representing Saint-Boniface - Saint Vital, the Honourable Jim Carr, representing Winnipeg South Centre, and Member of Parliament representing Winnipeg South, Terry Duguid, and the Member of Parliament representing Winnipeg North, Kevin Lamoureux, were in attendance. Due to COVID-19 restrictions, Minister Bennett signed the agreement in counterpart virtually.

The signing ceremony took place at the Upper Fort Garry site, which was where Louis Riel's Provisional Government sat during the Red River Resistance. It was with Riel's Provisional Government in mind that the MMF negotiated an agreement that upholds several important principles for the Manitoba Métis, including the immediate recognition of the MMF as the government of the Manitoba Métis. While Canada did not recognize Louis Riel's Provisional Government in 1869-70, we have now, 151 years later, achieved the formal recognition of the Manitoba Métis Government.

"July 6 is a historic day for the Manitoba Métis and will be celebrated for generations to come. This agreement signifies the beginning of a renewed relationship between the Manitoba Métis and Canada," stated President Chartrand. "While we negotiated Canada's entry into the North-West and Manitoba's entry into Confederation, it is only today that we now have the formal recognition of the Manitoba Métis Government by Canada."

This Agreement, unique from other self-government agreements, immediately recognizes the MMF as the democratically elected government of the Manitoba Métis, regardless of where they live, rather than merely creating a process leading to recognition. The MMF provides responsible and accountable self-government for its Citizens. Along with the formal recognition of self-governance, Canada recognizes the MMF's existing institutions, such as its Constitution and General Assembly.

"Recognizing our existing Constitution was tremendously important to us. Our traditional institutions such as our General Assembly provide our Citizens with responsible and accountable governance," added President Chartrand. "We do not have to change a single component of our governance system. We have been the Manitoba Métis Government since the MMF was formed in 1967."

In 2019, nearly 3,000 delegates at the MMF Annual General Assembly passed a resolution endorsing negotiation that would lead to the MMF entering into a self-government agreement with Canada. That agreement was approved and ratified by the MMF Cabinet as well as the federal Cabinet who both authorized their representatives to sign this agreement.

"This is what the nation-to-nation and government-to-government relationship with Canada is truly about," said President Chartrand. "The MMF, using our existing institutions and traditional practices, approved and ratified this historic agreement, as did the federal Cabinet. This process reflects the respect and parity between our two governments.

"I have said time and time again, that the Trudeau Government is firmly committed to reconciliation like no other," concluded President Chartrand. "I, along with many of my colleagues, have dedicated our lives to getting formal recognition of our inherent right to self-government and I am proud to say that we are there."

The agreement also sets the pathway forward, which includes the continuing of negotiating a Treaty and the passage by Parliament of Implementation Legislation. These steps will solidify Canada's recognition of the MMF as the government of the Manitoba Métis and will give constitutional certainty to the Manitoba Métis' right to self-government and law-making authority.

- 30 -

Believe in Yourself; Believe in Métis.

The Manitoba Metis Federation (MMF) is the democratic self-governing political representative for the Métis Nation's Manitoba Métis Community. The Manitoba Métis Community is Canada's Partner in Confederation and the Founder of the Province of Manitoba.

For more information, media may contact:
Kat Patenaude
Media Relations Advisor
Manitoba Metis Federation
204-801-7710
Kat.Patenaude@mmf.mb.ca


Manitoba Métis Self-Government Recognition and Implementation Agreement

The Agreement is Canada's first Métis self-government agreement that gives immediate recognition to an existing Métis government.

The following is a snapshot of the Agreement and some of its unique features:

Recognition:

The Agreement recognizes that:

  • The Manitoba Metis Federation ("MMF") is already the democratic representative government of the Manitoba Métis and has the responsibility for providing responsible and accountable self-government - this recognition does not need to wait for MMF and Canada to take any additional series of steps or measures; [1]
  • The Manitoba Métis is the Métis collectivity that was historically known as the Red River Métis - its Citizens and individuals entitled to become Citizens are today located within what is now Manitoba as well as elsewhere inside and outside of Canada; [2]
  • The Manitoba Métis collectively holds the the rights and freedoms referred to in sections 25 and 35 of the Constitution Act, 1982 that are derived from those of the Red River Métis, including the inherent right of self-government. [3] It is rights-based, not membership-based;
  • The Manitoba Métis acts exclusively through the MMF, which is mandated to represent the Manitoba Métis in respect of its collectively held rights and interests, and in particular to implement and exercise the Manitoba Métis' right to self-determination, its inherent right to self-government, and its rights in respect of section 31 of the Manitoba Act, 1870;[4]
  • The Manitoba Métis Constitution, first adopted in 1967 and subsequently amended over the years, is the written constitution of the MMF;[5] and
  • The existing Manitoba Métis system of democratic, responsible and accountable governance through the MMF, is and will continue to be the system of governance of the Manitoba Métis.[6]

Legal Force:

  • The Agreement isbinding on, enforceable, and justiciable between the Parties and it engages the honour of the Crown.[7]

Jurisdiction and Fiscal Arrangements:

  • The Agreement provides immediate recognition of MMF law making authority relating to Manitoba Métis Governance, including Manitoba Métis citizenship, selection of MMF Representatives, structures and operations of government, including financial management, accountability to Manitoba Métis Citizens, and administrative bodies, as well as acknowledging the recognition of authority over child and family services enacted in Bill C-92.[8]
  • The Agreement recognizes the right of the MMF to continue to use the Métis Nation citizenship criteria based on the National Definition of Métis adopted by the Métis National Council General Assembly in 2002.[9]
  • The Agreement sets out the principles and scope of Fiscal Arrangements and commits the parties to reach a fiscal financing agreement for ongoing financing of the MMF.[10]

Treaty and Implementation Legislation:

  • The Manitoba Métis Self-Government Recognition and Implementation Agreement is the first step toward conclusion of a constitutionally-protected Treaty to be ratified by the Manitoba Métis and Parliament.[11]
  • The parties will continue to negotiate to conclude the Treaty, which is already close to completion, and will include the provisions of the Agreement and will also address necessary matters such as the relationship of laws, enforcement and adjudication, a tax treatment agreement, and Supplementary Self-Government Agreements for expanded MMF jurisdictions.[12]
  • Following ratification of the Treaty by MMF, the Minister will recommend Implementation Legislation to Parliament to ratify and give the force of law to the Treaty, and to ensure that it is a treaty within the meaning of sections 25 and 35 of the Constitution Act, 1982.[13]

Land Claims:

  • The Parties will continue to negotiate and attempt to agree on an approach and schedule to remedy the ongoing rift in the national fabric caused by Canada's failure to act diligently to fulfill the obligations to the Manitoba Métis contained in section 31 of the Manitoba Act, 1870.[14]

Scope:

  • The Agreement establishes a non-territorial form of Indigenous government, not restricted to a specific land base.
  • The Agreement recognizes that Manitoba Métis Citizens and individuals entitled to become Citizens may live in Manitoba or elsewhere inside Canada and outside of Canada.[15]

[1] Manitoba Métis Self-Government Recognition and Implementation Agreement ("Agreement") at paras 8 to 10.
[2] Agreement at Definition of "Manitoba Métis", subpara (b).
[3] Agreement at Definition of "Manitoba Métis", subparas (b) and (d).
[4] Agreement at paras 9 and 10.
[5] Agreement at para 11.
[6] Agreement at para 12.
[7] Agreement at para 14.
[8] Agreement at paras 17 to 34.
[9] Agreement at Definition of "Manitoba Métis Citizen".
[10] Agreement at paras 37 to 43.
[11] Agreement at paras 44 and 45.
[12] Agreement at para 44.
[13] Agreement at paras 45 and 46.
[14] Agreement at para 57.
[15] Agreement at Definition of "Manitoba Métis", subpara (b).


La FMM et le Canada signent une entente historique de reconnaissance de l'autonomie gouvernementale

Winnipeg (Manitoba), dans le foyer national métis - Le 6 juillet 2021, le président David Chartrand, représentant la Fédération Métisse du Manitoba (FMM), et l'honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones, représentant le Canada, ont signé l'Entente de reconnaissance et de mise en œuvre de l'autonomie gouvernementale des Métis du Manitoba. En signant cette entente, le Canada reconnaît que la FMM est le gouvernement des Métis du Manitoba. Les membres du caucus libéral, dont l'honorable Dan Vandal, représentant Saint-Boniface - Saint-Vital, l'honorable Jim Carr, représentant Winnipeg-Centre-Sud, et le député représentant Winnipeg-Sud, Terry Duguid, et le député représentant Winnipeg-Nord, Kevin Lamoureux, étaient présents. En raison des restrictions liées à la COVID-19, la ministre Bennett a signé virtuellement l'entente en contrepartie.

La cérémonie de signature a eu lieu sur le site d'Upper Fort Garry, où siégeait le gouvernement provisoire de Louis Riel pendant la Résistance de la rivière Rouge. C'est en pensant au gouvernement provisoire de Riel que la FMM a négocié une entente qui respecte plusieurs principes importants pour les Métis du Manitoba, y compris la reconnaissance immédiate de la FMM en tant que gouvernement des Métis du Manitoba. Bien que le Canada n'ait pas reconnu le gouvernement provisoire de Louis Riel en 1869-1870, nous avons maintenant, 151 ans plus tard, obtenu la reconnaissance officielle du Gouvernement métis du Manitoba.

« Le 6 juillet est un jour historique pour les Métis du Manitoba et sera célébré pour les générations à venir. Cette entente marque le début d'une relation renouvelée entre les Métis du Manitoba et le Canada, a déclaré le président Chartrand. Alors que nous avons négocié l'entrée du Canada dans le Nord-Ouest et l'entrée du Manitoba dans la Confédération, ce n'est qu'aujourd'hui que nous avons maintenant la reconnaissance officielle du Gouvernement métis du Manitoba par le Canada. »

Cette entente, laquelle est unique par rapport aux autres ententes d'autonomie gouvernementale, reconnaît immédiatement la FMM comme le gouvernement démocratiquement élu des Métis du Manitoba, peu importe où ils vivent, plutôt que de simplement créer un processus menant à la reconnaissance. La FMM assure une autonomie gouvernementale responsable et redevable à ses citoyens. En plus de la reconnaissance officielle de l'autonomie gouvernementale, le Canada reconnaît les institutions existantes de la FMM, telles que sa Constitution et son Assemblée générale.

« La reconnaissance de notre Constitution existante était extrêmement importante pour nous. Nos institutions traditionnelles telles que notre Assemblée générale offrent à nos citoyens une gouvernance responsable et redevable, a ajouté le président Chartrand. Nous n'avons pas à changer un seul élément de notre système de gouvernance. Nous sommes le gouvernement des Métis du Manitoba depuis la création de la FMM en 1967. »

En 2019, près de 3 000 délégués à l'Assemblée générale annuelle de la FMM ont adopté une résolution approuvant la négociation qui amènerait la FMM à conclure une entente d'autonomie gouvernementale avec le Canada. Cette entente a été approuvée et ratifiée par le Cabinet de la FMM ainsi que par le Cabinet fédéral, lesquels ont tous deux autorisé leurs représentants à signer cette entente.

« C'est la véritable raison d'être de la relation de nation à nation et de gouvernement à gouvernement avec le Canada, a déclaré le président Chartrand. La FMM, en utilisant nos institutions existantes et nos pratiques traditionnelles, a approuvé et ratifié cette entente historique, tout comme le Cabinet fédéral. Ce processus reflète le respect et la parité entre nos deux gouvernements.

« J'ai répété à maintes reprises que le gouvernement Trudeau est fermement engagé envers la réconciliation comme aucun autre, a conclu le président Chartrand. Moi, ainsi que nombre de mes collègues avons consacré notre vie à faire reconnaître officiellement notre droit inhérent à l'autonomie gouvernementale et je suis fier de dire que nous y sommes. »

L'entente définit également la voie à suivre, qui comprend la poursuite de la négociation d'un traité et l'adoption par le Parlement d'une loi de mise en œuvre. Ces mesures consolideront la reconnaissance par le Canada de la FMM en tant que gouvernement des Métis du Manitoba et donneront une certitude constitutionnelle au droit des Métis du Manitoba à l'autonomie gouvernementale et au pouvoir législatif.

-30-

Confiance en soi. Confiance métisse.

La Fédération Métisse du Manitoba (FMM) est le représentant gouvernemental autonome et démocratique de la collectivité métisse du Manitoba appartenant à la Nation métisse, partenaire du Canada au sein de la Confédération et fondatrice de la province du Manitoba.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec:

Kat Patenaude
Conseillère en relation avec les médias
Fédération Métisse du Manitoba
204-801-7710
Kat.Patenaude@mmf.mb.ca


Entente sur la reconnaissance et la mise en œuvre de la l'autonomie gouvernmentale des Métis du Manitoba

L'Entente est la première Entente d'autonomie gouvernementale des Métis au Canada qui accorde une reconnaissance immédiate à un gouvernement métis existant.

Voici un aperçu de l'Entente et de certaines de ses caractéristiques uniques :

Reconnaissance :

L'Entente reconnaît que :

  • La Fédération Métisse du Manitoba (« FMM ») est déjà le gouvernement démocratique représentatif des Métis du Manitoba et a la responsabilité d'assurer une autonomie gouvernementale responsable et redevable - cette reconnaissance n'a pas besoin d'attendre que la FMM et le Canada prennent une série de mesures supplémentaires ; [1]
  • Les Métis du Manitoba sont la collectivité métisse qui était historiquement connue sous le nom de Métis de la rivière Rouge - ses citoyens et les personnes ayant le droit de devenir des citoyens se trouvent aujourd'hui dans ce qui est maintenant le Manitoba ainsi qu'ailleurs à l'intérieur et à l'extérieur du Canada ; [2]
  • Les Métis du Manitoba possèdent collectivement les droits et libertés mentionnés aux articles 25 et 35 de la Loi constitutionnelle de 1982 qui sont dérivés de ceux des Métis de la rivière Rouge, y compris le droit inhérent à l'autonomie gouvernementale.3 Cette possession est fondée sur les droits, et non sur l'adhésion ; [3]
  • Les Métis du Manitoba agissent exclusivement par l'intermédiaire de la FMM, qui a pour mandat de représenter les Métis du Manitoba en ce qui concerne leurs droits et intérêts collectifs, et en particulier de mettre en œuvre et d'exercer le droit des Métis du Manitoba à l'autodétermination, leur droit inhérent à l'autonomie gouvernementale et leurs droits relatifs à l'article 31 de la Loi de 1870 sur le Manitoba ; [4]
  • La Constitution des Métis du Manitoba, adoptée pour la première fois en 1967 et modifiée par la suite au fil des ans, est la constitution écrite de la FMM ; [5] et
  • Le système actuel de gouvernance démocratique, responsable et imputable des Métis du Manitoba, par l'intermédiaire de la FMM, est et continuera d'être le système de gouvernance des Métis du Manitoba. [6]

Force juridique :

  • L'Entente est contraignante, exécutoire et justiciable entre les parties et elle engage l'honneur de la Couronne. [7]


Compétence et dispositions fiscales :

  • L'Entente prévoit la reconnaissance immédiate du pouvoir législatif de la FMM en ce qui concerne la gouvernance des Métis du Manitoba, y compris la citoyenneté des Métis du Manitoba, la sélection des représentants de la FMM, les structures et les activités du gouvernement, y compris la gestion financière, la responsabilité envers les citoyens métis du Manitoba et les organismes administratifs, ainsi que la reconnaissance du pouvoir sur les services à l'enfance et à la famille promulgué dans le projet de loi C-92. [8]
  • L'Entente reconnaît le droit de la FMM de continuer à utiliser les critères de citoyenneté de la Nation métisse fondés sur la définition nationale des Métis adoptée par l'Assemblée générale du Ralliement national des Métis en 2002. [9]
  • L'Entente définit les principes et la portée des accords fiscaux et engage les parties à conclure un Entente de financement fiscal pour le financement continu de la FMM. [10]

Traité et législation d'application

  • L'Entente de reconnaissance et de mise en œuvre de l'autonomie gouvernementale des Métis du Manitoba est la première étape vers la conclusion d'un traité protégé par la Constitution qui doit être ratifié par les Métis du Manitoba et le Parlement. [11]
  • Les parties continueront de négocier en vue de conclure le traité, qui est déjà sur le point d'être achevé, et qui comprendra les dispositions de l'Entente et abordera également les questions nécessaires telles que la relation des lois, leur application et leur adjudication, un entente de traitement fiscal, et des accords complémentaires d'autonomie pour les juridictions élargies de FMM. [12]
  • Après la ratification du traité par la FMM, le ministre recommandera au Parlement une loi d'application pour ratifier le traité et lui donner force de loi, et pour s'assurer qu'il s'agit d'un traité au sens des articles 25 et 35 de la Loi constitutionnelle de 1982. [13]

Revendications territoriales :

  • Les parties continueront de négocier et de tenter de convenir d'une approche et d'un calendrier pour remédier à la fissure persistante dans le tissu national causée par le défaut du Canada d'agir avec diligence pour remplir les obligations envers les Métis du Manitoba contenues dans l'article 31 de la Loi sur le Manitoba de 1870. [14]

Portée :

  • L'Entente établit une forme non territoriale de gouvernement autochtone, qui ne se limite pas à une assise territoriale spécifique.
  • L'Entente reconnaît que les citoyens métis du Manitoba et les personnes ayant le droit de devenir citoyens peuvent vivre au Manitoba ou ailleurs au Canada et à l'extérieur du Canada. [15]

[1] Entente de reconnaissance et de mise en œuvre de l'autonomie gouvernementale des Métis du Manitoba (« l'Entente »), paragraphes 8 à 10.
[2] Entente, à la page Définition de « Métis du Manitoba », alinéa (b).
[3] Entente, à la page Définition de « Métis du Manitoba », alinéas (b) et (d).
[4] Entente aux paragraphes 9 et 10.
[5] Entente au paragraphe 11.
[6] Entente au paragraphe 12.
[7] Entente au paragraphe 14.
[8] Entente aux paragraphes 17 à 34.
[9] Entente à la page Définition de « citoyen métis du Manitoba ».
[10] Entente aux paragraphes 37 à 43.
[11] Entente aux paragraphes 44 et 45.
[12] Entente au paragraphe 44.
[13] Entente aux paragraphes 45 et 46.
[14] Entente au paragraphe 57.
[15] Entente, à la page Définition de « Métis du Manitoba », alinéa (b).


Press Release issued by the Government of Canada: www.canada.ca/en/crown-indigenous-relations-northern-affairs/news/2021/07/manitoba-metis-federation-and-canada-sign-agreement-to-advance-right-of-self-government-for-manitoba-metis.html

 


View More News

B300-150 Henry Avenue, Winnipeg, Manitoba, R3B 0J7

^ * ( &

Beyond Borders
Unite Interactive